ZITHROMAX (dihydrate d'azithromycine) Interactions Médicamenteuses

Medical Information
Canada
 

Afin de vous fournir un contenu utile et pertinent, nous devons en apprendre plus sur vous.

Choisissez la catégorie qui vous décrit le mieux.

This content is intended for Canadian Healthcare Professionals. Would you like to proceed?

Aperçu

La prudence s’impose lors de l’administration d’azithromycine à un patient qui présente des antécédents d’un trouble important de la repolarisation cardiaque ou qui prend d’autres médicaments susceptibles de prolonger l’intervalle QT (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS – Système cardiovasculaire et EFFETS INDÉSIRABLES – Données postérieures à la commercialisation).

L’azithromycine n’interagit pas de manière notable avec le système hépatique du cytochrome P450. C’est pourquoi des interactions pharmacocinétiques telles qu’elles sont connues pour l’érythromycine et d’autres macrolides ne sont pas escomptées avec l’azithromycine. Une induction du système hépatique du cytochrome P450 ou une inactivation par un complexe cytochrome-métabolite n’a pas lieu avec l’azithromycine.

L’emploi d’azithromycine avec des substrats de la glycoprotéine P peut faire augmenter les taux sériques de ces derniers. Par ailleurs, l’emploi d’azithromycine à libération prolongée avec des inhibiteurs de la glycoprotéine P n’a eu qu’un effet minime sur la pharmacocinétique de l’azithromycine.

Interactions médicament-médicament

Interactions médicamenteuses possibles ou confirmées
Dénomination communeRéf.EffetsCommentaires
Antiacides Antiacides contenant de l’aluminium et du magnésium (Maalox®)ECLes antiacides contenant de l’aluminium et du magnésium (Maalox®) diminuent la concentration plasmatique maximale de l’azithromycine, mais n’en modifient pas le taux d’absorption.On déconseille d’administrer ces médicaments et ZITHROMAX en concomitance.
CarbamazépineECAu cours d’une étude pharmacocinétique sur l’interaction médicamenteuse effectuée chez des volontaires sains, on n’a observé aucun effet d’importance clinique sur les concentrations plasmatiques de la carbamazépine et de son métabolite actif chez les sujets traités en concomitance par ZITHROMAX. 
CétirizineECChez des volontaires sains de sexe masculin, l’administration d’azithromycine pendant 5 jours en concomitance avec la cétirizine (20 mg) parvenue à l’état d’équilibre n’a entraîné ni interaction pharmacocinétique ni variation significative de l’intervalle QT. 
CimétidineECL’administration d’une dose unique de cimétidine (800 mg) deux heures avant ZITHROMAX n’a pas modifié le taux d’absorption ni la pharmacocinétique de l’azithromycine. 
Anticoagulants oraux de type coumarinique ECLors d’une étude de pharmacocinétique sur les interactions à laquelle ont participé 22 hommes en bonne santé, un traitement de 5 jours par l’azithromycine n’a pas modifié le temps de prothrombine après l’administration d’une dose unique de 15 mg de warfarine. Depuis la mise sur le marché, on a rapporté des cas où l’administration concomitante d’azithromycine et d’agents oraux de type coumarinique s’était accompagnée d’une potentialisation de l’effet anticoagulant de ces derniersLe médecin doit surveiller attentivement le temps de prothrombine chez les patients traités par l’azithromycine et des anticoagulants oraux en concomitance.
CyclosporineECDans le cadre d’une étude pharmacocinétique effectuée auprès de volontaires en bonne santé qui ont reçu 500 mg par jour d’azithromycine par voie orale pendant 3 jours, puis une dose unique de 10 mg/kg de cyclosporine par voie orale, on a noté une nette augmentation de la Cmax et de l’ASC0-5 de la cyclosporine.Il faut faire preuve de prudence si on songe à administrer ces deux médicaments en concomitance. Le cas échéant, la concentration plasmatique de la cyclosporine doit être surveillée, et la dose ajustée au besoin.
DidanosineECDes doses quotidiennes de 1200 mg de ZITHROMAX n’ont pas modifié la pharmacocinétique de la didanosine. 
ÉfavirenzECL’éfavirenz (400 mg pendant 7 jours) a entraîné une augmentation de 22 % de la Cmax de l’azithromycine (dose unique de 600 mg). L’ASC de l’azithromycine n’a pas été affectée. L’azithromycine à libération immédiate (dose unique de 600 mg) n’a eu aucun effet sur la pharmacocinétique de l’éfavirenz (400 mg pendant 7 jours). 
FluconazoleECL’administration d’une dose unique de 1200 mg d’azithromycine à libération immédiate n’a pas modifié la pharmacocinétique du fluconazole (dose unique de 800 mg). Après l’administration concomitante d’une dose de 800 mg de fluconazole, l’exposition totale à l’azithromycine (1200 mg) et sa demi-vie sont demeurées inchangées, et la Cmax de l’azithromycine a subi une baisse négligeable sur le plan clinique (18 %). 
Inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase ECChez des volontaires en santé, l’administration concomitante d’atorvastatine (10 mg/jour) et d’azithromycine à libération immédiate (500 mg/jour) n’a eu aucun effet sur la concentration plasmatique de l’atorvastatine (d’après des mesures de l’inhibition de l’HMG CoA-réductase).
Cependant, depuis la commercialisation du médicament, des cas de rhabdomyolyse ont été signalés chez des patients qui recevaient de l’azithromycine et des statines en concomitance.
 
IndinavirECL’azithromycine à libération immédiate (dose unique de 1200 mg) n’a eu aucun effet notable sur la pharmacocinétique de l’indinavir (800 mg 3 f.p.j. pendant 5 jours). 
MidazolamECChez des volontaires en santé (n = 12), l’administration concomitante d’une dose unique de 15 mg de midazolam et d’un traitement de 3 jours par l’azithromycine à libération immédiate (500 mg/jour) n’a entraîné aucune variation cliniquement significative de la pharmacocinétique et de la pharmacodynamie du midazolam. 
NelfinavirECL’administration concomitante d’azithromycine à libération immédiate (dose unique de 1200 mg) et de nelfinavir parvenu à l’état d’équilibre (750 mg 3 f.p.j.) a entraîné une réduction d’environ 16 % de l’ASC0-8 moyenne du nelfinavir et de son métabolite M8. La Cmax n’a pas été affectée.
L’administration concomitante d’azithromycine à libération immédiate (dose unique de 1200 mg) et de nelfinavir parvenu à l’état d’équilibre (750 mg 3 f.p.j.) a entraîné une augmentation de l’ASC0-¥ moyenne de l’azithromycine de 113 %, et de sa Cmax moyenne, de 136 %.
Dans les cas où l’azithromycine est administrée conjointement avec du nelfinavir, on ne recommande pas d’ajuster la dose de ZITHROMAX; cependant, on conseille de surveiller étroitement les patients pour déceler, le cas échéant, les effets indésirables connus de l’azithromycine.
Inhibiteurs de la glycoprotéine PECL’administration concomitante d’inhibiteurs de la glycoprotéine P (vitamine E, poloxamère 407 et poloxamère 124) et d’azithromycine à libération prolongée (dose de 1 gramme) n’a eu qu’un effet minime sur la pharmacocinétique de l’azithromycine. 
RifabutineECL’administration concomitante de ZITHROMAX et de rifabutine n’a pas modifié la concentration plasmatique de ces médicaments. On a observé des cas de neutropénie chez des patients recevant de l’azithromycine et de la rifabutine.Cette manifestation a été attribuée à la rifabutine, mais on ignore si l’administration concomitante d’azithromycine potentialise l’effet (voirEFFETS INDÉSIRABLES).
SildénafilECChez des volontaires sains de sexe masculin, on n’a relevé aucune donnée indiquant un effet statistiquement significatif de l’azithromycine à libération immédiate (500 mg/jour durant 3 jours) sur l’ASC, la Cmax, le Tmax, la constante de la vitesse d’élimination ou la demi-vie subséquente du sildénafil ou de son principal métabolite circulant. 
ThéophyllineECL’administration concomitante de macrolides et de théophylline est associée à une hausse de la concentration plasmatique de la théophylline. Cependant, ZITHROMAX n’a pas altéré la pharmacocinétique de la théophylline administrée en une seule dose par perfusion intraveineuse ou en doses orales multiples (300 mg toutes les 12 heures).
Après la commercialisation de ZITHROMAX, on a rapporté un cas de tachycardie supraventriculaire associée à une hausse de la concentration plasmatique de théophylline, survenue peu après l’amorce d’un traitement par ZITHROMAX.
D’ici à ce que l’on dispose de données plus exhaustives, la prudence dicte une surveillance attentive de la concentration plasmatique de la théophylline chez les patients qui reçoivent ZITHROMAX et de la théophylline en concomitance.
Association triméthoprime-sulfaméthoxazole ECLe 7e et dernier jour d’administration d’une association triméthoprime-sulfaméthoxazole (160 mg/800 mg), l’administration concomitante de 1200 mg d’azithromycine à libération immédiate n’a eu aucun effet notable sur la concentration maximale du triméthoprime et du sulfaméthoxazole, ni sur leur excrétion urinaire et l’exposition totale à ces deux substances. Les concentrations plasmatiques de l’azithromycine ont été semblables à celles obtenues dans d’autres essais. 
ZidovudineECDes doses uniques de 1 g et des doses multiples de 1200 mg ou de 600 mg de ZITHROMAX n’ont pas modifié la pharmacocinétique plasmatique ni l’excrétion urinaire de la zidovudine et de son métabolite glucuronoconjugué. Cependant, l’administration de ZITHROMAX a augmenté la concentration de la zidovudine phosphorylée (le métabolite responsable de l’action clinique) dans les mononucléaires du sang circulant. 

Légende : EC = essai clinique

Traitements concomitants

Au cours des essais cliniques sur l’azithromycine, on n’a relevé aucune des interactions médicamenteuses mentionnées ci-après. Cependant, on n’a pas mené d’études systématiques pour évaluer les interactions médicamenteuses potentielles. Ces interactions ont été néanmoins observées avec d’autres macrolides et on a rapporté de rares cas d’interaction entre certains de ces médicaments et l’azithromycine, après la commercialisation de celle-ci. Par conséquent, d’ici à ce que l’on dispose de plus de données sur les interactions possibles entre ces médicaments et ZITHROMAX, en cas de traitement concomitant, on recommande de garder le patient sous étroite surveillance pendant le traitement et durant une courte période par la suite.

Antihistaminiques

On a observé une prolongation de l’intervalle QT, des palpitations ou des arythmies cardiaques par suite de l’administration concomitante d’astémizole ou de terfénadine.

Cisapride, hexobarbital, phénytoïne

On a noté une augmentation des concentrations plasmatiques de l’hexobarbital, du cisapride et de la phénytoïne.

Digoxine et colchicine/autres substrats de la glycoprotéine P

L’administration de certains macrolides et de substrats de la glycoprotéine P, dont la digoxine et la colchicine, s’est traduite par une augmentation de la concentration sérique des substrats en question. En conséquence, si l’azithromycine et des substrats de la glycoprotéine P, comme la digoxine, sont administrés simultanément, il faut envisager la possibilité que les concentrations sériques de digoxine augmentent. Durant le traitement par l’azithromycine et après son arrêt, il est nécessaire d’effectuer un suivi clinique et, possiblement, de surveiller la concentration sérique de digoxine.

Disopyramide

On a observé une augmentation des effets pharmacodynamiques de ce produit.

Ergotamine et dihydroergotamine

Il faut éviter d’utiliser en concomitance de l’azithromycine et des dérivés de l’ergot de seigle, car les macrolides peuvent déclencher une intoxication à l’ergot. Une intoxication aiguë à l’ergot se caractérise par des angiospasmes périphériques sévères, se manifestant entre autres par une ischémie des membres, par une dysesthésie et de possibles effets sur le système nerveux central.

Gentamicine

On ne dispose d’aucune donnée sur l’administration concomitante d’azithromycine et de gentamicine ou d’autres médicaments amphophiles qui, selon certains rapports, altéreraient le métabolisme lipidique intracellulaire.

Triazolam

On a observé une diminution de la clairance du triazolam et une augmentation de l’effet pharmacodynamique de ce produit.

Interactions médicament-aliment

Les comprimés et la poudre pour suspension orale d’azithromycine peuvent être pris avec ou sans nourriture.

Interactions médicament-herbe médicinale

On n’a pas établi si l’azithromycine interagissait avec les produits à base de plantes médicinales.

Effets du médicament sur les résultats des épreuves de laboratoire

On n’a pas établi si l’azithromycine avait un quelconque effet sur les résultats des épreuves de laboratoire.