VIAGRA (sildénafil) Contre-Indications

Medical Information
Canada
 

Afin de vous fournir un contenu utile et pertinent, nous devons en apprendre plus sur vous.

Choisissez la catégorie qui vous décrit le mieux.

This content is intended for Canadian Healthcare Professionals. Would you like to proceed?

Il a été prouvé que VIAGRA (citrate de sildénafil) potentialise les effets hypotenseurs des dérivés nitrés chez les volontaires sains et les patients. Il est donc contre-indiqué chez les patients qui prennent des dérivés nitrés ou qui emploient des médicaments à courte durée d’action contenant des dérivés nitrés, car il existe un risque d’hypotension pouvant être mortelle. La prise de dérivés nitrés sous quelque forme que ce soit (p. ex., par voie orale, sublinguale, transdermique ou par inhalation), en traitement continu ou au besoin, est absolument contre-indiquée (voir MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE et POSOLOGIE ET ADMINISTRATION).

On ne sait pas combien de temps après la prise de VIAGRA il est possible d’administrer sans danger un dérivé nitré au patient, si cela s’avère nécessaire. La concentration plasmatique du sildénafil 24 heures après la prise du produit est beaucoup plus faible (2 ng/mL) que sa concentration maximale (440 ng/mL). Toutefois, lors des essais cliniques, chez les hommes âgés de plus de 65 ans, chez les patients présentant une atteinte hépatique (p. ex., cirrhose) ou une atteinte rénale sévère (Clcr < 30 mL/min) et chez ceux qui prenaient en concomitance des inhibiteurs puissants de l’isoenzyme 3A4 du cytochrome P450 (p. ex., érythromycine), la concentration plasmatique du sildénafil, 24 heures après la prise du produit, était de 3 à 8 fois supérieure à celle obtenue chez les volontaires sains. Bien que la concentration plasmatique du sildénafil 24 heures après la prise du médicament soit beaucoup plus faible que sa concentration maximale, on ne sait pas encore si les dérivés nitrés peuvent être administrés sans danger à ce moment-là (voir PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE, Études pharmacodynamiques).

En général, on ne doit pas prescrire de traitement destiné à la dysfonction érectile aux hommes chez qui l’activité sexuelle est déconseillée (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).

L’emploi de VIAGRA est contre-indiqué chez les patients qui ont une hypersensibilité connue à un des ingrédients entrant dans la composition du comprimé (voir RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES).

L’emploi de VIAGRA est contre-indiqué chez les patients atteints de dysfonction érectile qui ont déjà présenté une neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique (NOIANA) (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).

L’administration concomitante d’inhibiteurs de la PDE5, comme VIAGRA, et d’activateurs de guanylate cyclase, comme le riociguat, est contre-indiquée, car elle risque d’entraîner des épisodes d’hypotension symptomatique ou de syncope pouvant menacer le pronostic vital.