Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

SUTENT (capsules de sunitinib) Interactions Médicamenteuses

Pfizer recognizes the public concern in relation to COVID-19, which continues to evolve. Click here to learn how we are responding.
Pfizer reconnaît les préoccupations du grand public concernant la situation liée à la COVID-19, qui continue d'évoluer. Cliquez ici pour savoir comment nous avons réagi.

Interactions Médicamenteuses

Aperçu

Le sunitinib est métabolisé principalement par l’isoenzyme CYP3A4. Il existe un risque d’interactions avec les médicaments, les aliments et les plantes médicinales qui sont des inhibiteurs ou des inducteurs de cette isoenzyme.

Interactions médicament-médicament

Inhibiteurs de la CYP3A4 : L’administration concomitante de SUTENT (malate de sunitinib) et d’un inhibiteur de l’isoenzyme CYP3A4 peut faire augmenter la concentration de SUTENT (voir MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE). On recommande d’éviter d’administrer SUTENT en concomitance avec des inhibiteurs de la CYP3A4, notamment les bloqueurs des canaux calciques non dihydropyridiniques (p. ex. diltiazem et vérapamil), les antifongiques (p. ex. kétoconazole, fluconazole, itraconazole et voriconazole), les antibiotiques de la famille des macrolides (p. ex. érythromycine, clarithromycine et télithromycine), les antibiotiques de la classe des fluoroquinolones (p. ex. ciprofloxacine et norfloxacine) et certains agents anti-VIH (p. ex. ritonavir et indinavir).

Inducteurs de la CYP3A4 : L’administration concomitante de SUTENT et d’un inducteur de l’isoenzyme CYP3A4 peut faire baisser la concentration de SUTENT (voir MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE). On recommande d’éviter d’administrer SUTENT en concomitance avec des inducteurs de la CYP3A4, notamment les barbituriques (p. ex. phénobarbital), les anticonvulsivants (p. ex. carbamazépine et phénytoïne), la rifampine, les glucocorticoïdes, la pioglitazone et certains anti-VIH (p. ex. éfavirenz et névirapine).

Médicaments prolongeant l’intervalle QT/QTc : L’emploi concomitant de SUTENT et d’un autre médicament prolongeant l’intervalle QT/QTc est à proscrire. Toutefois, si un tel traitement s’avère nécessaire, il faut être particulièrement vigilant. Les médicaments ayant été associés à une prolongation de l’intervalle QT/QTc et/ou à des torsades de pointes sont énumérés ci-dessous (liste non exhaustive).
Sont comprises dans cette liste les classes chimiques ou pharmacologiques dont certains médicaments, mais pas nécessairement tous, ont entraîné des prolongations de l’intervalle QT/QTc et/ou des torsades de pointes :

  • antiarythmiques (classe IA, p. ex., quinidine, procaïnamide, disopyramide; classe III, p. ex., amiodarone, sotalol, ibutilide; classe IC, p. ex., flécaïnide, propafénone);
  • antipsychotiques (p. ex., thioridazine, chlorpromazine, pimozide, halopéridol, dropéridol);
  • antidépresseurs (p. ex., amitriptyline, imipramine, maprotiline, fluoxétine, venlafaxine);
  • opiacés (p. ex., méthadone);
  • macrolides (p. ex., érythromycine, clarithromycine, télithromycine);
  • quinolones (p. ex., moxifloxacine, gatifloxacine, ciprofloxacine);
  • antipaludéens (p. ex., quinine);
  • pentamidine;
  • antifongiques azolés (p. ex., kétoconazole, fluconazole, voriconazole);
  • médicaments contre les troubles digestifs (p. ex., dompéridone, antagonistes des récepteurs 5- HT3 tels que granisétron, ondansétron, dolasétron);
  • agonistes des récepteurs bêta-2-adrénergiques (p. ex., salmétérol, formotérol);
  • tacrolimus.

Médicaments qui prolongent l’intervalle PR : Il faut faire preuve de prudence lorsqu’on prescrit SUTENT en association avec d’autres médicaments qui peuvent entraîner une prolongation de l’intervalle PR, par exemple les bêtabloquants, les bloqueurs des canaux calciques, les digitaliques et les inhibiteurs de la protéase du VIH (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS, Prolongation de l’intervalle QT).

La liste ci-dessus de médicaments pouvant interagir avec SUTENT n’est pas complète. On doit consulter la littérature scientifique courante pour obtenir plus d’information.

Interactions médicament-aliment

Comme le jus de pamplemousse exerce un effet inhibiteur sur la CYP3A4, son ingestion durant un traitement par SUTENT peut ralentir la biotransformation de SUTENT et faire augmenter sa concentration plasmatique (voir Interactions médicament-médicament). Le jus de pamplemousse est déconseillé durant le traitement par SUTENT.

Interactions médicament-herbe médicinale

Le millepertuis est un puissant inducteur de la CYP3A4. Son administration à des patients traités par SUTENT peut accélérer la biotransformation de SUTENT et faire diminuer sa concentration plasmatique (voir Interactions médicament-médicament). Le millepertuis est déconseillé durant le traitement par SUTENT.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111