Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

SOLU-CORTEF (Succinate sodique d'hydrocortisone pour injection, USP) Indications Et Usage Clinique

Pfizer recognizes the public concern in relation to COVID-19, which continues to evolve. Click here to learn how we are responding.
Pfizer reconnaît les préoccupations du grand public concernant la situation liée à la COVID-19, qui continue d'évoluer. Cliquez ici pour savoir comment nous avons réagi.

Indications Et Usage Clinique

 

  1. Troubles endocriniens

    • Insuffisance corticosurrénale primaire, secondaire ou aiguë (L'hydrocortisone ou la cortisone est le médicament de choix. On peut utiliser des analogues synthétiques en association avec des minéralocorticoïdes au besoin; chez le nourrisson, l'apport d'un supplément de minéralocorticoïdes est particulièrement important.)
    • Hyperplasie surrénale congénitale
    • Thyroïdite non suppurée
    • Hypercalcémie associée au cancer

  2. Affections rhumatismales


    Comme traitement adjuvant de courte durée (pour aider le patient au cours d'une crise aiguë ou d'une exacerbation) dans les cas suivants :

    • Arthrose post-traumatique
    • Synovite dans les cas d’arthrose
    • Polyarthrite rhumatoïde, y compris polyarthrite juvénile (certains cas peuvent nécessiter un traitement d'entretien par une dose faible)
    • Bursite aiguë et subaiguë
    • Épicondylite
    • Ténosynovite non spécifique aiguë
    • Arthrite goutteuse aiguë
    • Rhumatisme psoriasique
    • Spondylarthrite ankylosante

  3. Maladies du collagène


    Lors d'une exacerbation ou comme traitement d'entretien dans certains cas de :

    • Lupus érythémateux aigu disséminé
    • Rhumatisme cardiaque aigu
    • Dermatomyosite généralisée (polymyosite)

  4. Affections dermatologiques

    • Pemphigus
    • Érythème polymorphe sévère (syndrome de Stevens-Johnson)
    • Dermatite exfoliatrice
    • Dermatite herpétiforme bulleuse
    • Dermatite séborrhéique sévère
    • Psoriasis sévère
    • Mycosis fongoïde

  5. Allergies


    Maîtrise d'états allergiques sévères ou invalidants réfractaires à des essais adéquats d’un traitement traditionnel :

    • Asthme bronchique
    • Eczéma de contact
    • Eczéma atopique
    • Maladie sérique
    • Rhinite allergique saisonnière ou apériodique
    • Réactions d'hypersensibilité aux médicaments
    • Réactions urticariennes aux transfusions

  6. Affections ophtalmiques


    Inflammations et allergies chroniques et sévères touchant l'œil :

    • Zona ophtalmique
    • Iritis, iridocyclite
    • Choriorétinite
    • Choroïdite et uvéite postérieure diffuse
    • Névrite optique
    • Ophtalmie sympathique
    • Inflammation du segment antérieur
    • Conjonctivite allergique
    • Ulcère marginal allergique de la cornée
    • Kératite

  7. Affections de l’appareil digestif


    Pour aider le patient lors de crises aiguës de :

    • Rectocolite hémorragique (traitement systémique)
    • Entérite régionale (traitement systémique)

  8. Maladies respiratoires

    • Sarcoïdose symptomatique
    • Bérylliose
    • Tuberculose pulmonaire fulminante ou disséminée (utilisé en association avec une chimiothérapie antituberculeuse appropriée)
    • Syndrome de Löffler ne répondant pas aux autres traitements
    • Pneumonie par aspiration

  9. Troubles hématologiques

    • Anémie hémolytique (auto-immune) acquise
    • Purpura thrombocytopénique idiopathique chez l'adulte (administration par voie intraveineuse [i.v.] seulement; l’administration par voie intramusculaire [i.m.] est contre-indiquée)
    • Érythroblastopénie
    • Anémie hypoplastique congénitale
    • Thrombocytopénie secondaire chez l'adulte

  10. Maladies néoplasiques


    Pour le traitement palliatif de :

    • Leucémies et lymphomes chez l'adulte
    • Leucémie aiguë chez l'enfant

  11. États œdémateux

  12. Pour déclencher la diurèse ou une rémission de la protéinurie dans les cas de syndrome néphrotique, sans urémie, de type idiopathique, ou dû à un lupus érythémateux.

  13. Urgences médicales

    • pour le traitement des chocs secondaires à une insuffisance corticosurrénale ou des états de choc ne répondant pas au traitement traditionnel lorsque l'on soupçonne la présence d'une insuffisance corticosurrénale;
    • avant une intervention chirurgicale et dans les cas de maladie ou de traumatisme grave, chez les patients souffrant d'insuffisance surrénale ou lorsque les réserves corticosurrénales sont incertaines;
    • pour le traitement des troubles allergiques aigus (état de mal asthmatique, réactions anaphylactiques, piqûres d'insectes, œdème laryngé non infectieux, etc.) après l’administration d’épinéphrine (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).

  14. Divers

    SOLU-CORTEF est indiqué en association avec une chimiothérapie antituberculeuse appropriée dans les cas de méningites tuberculeuses avec blocage sous-arachnoïdien ou blocage imminent. Il est aussi indiqué dans les cas de trichinose avec atteinte neurologique ou myocardique.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111