PREVNAR 13 (vaccin antipneumococcique triskaïdécavalent conjugué (protéine diphtérique CRM197)) Interactions Médicamenteuses

Medical Information
Canada
 

Afin de vous fournir un contenu utile et pertinent, nous devons en apprendre plus sur vous.

Choisissez la catégorie qui vous décrit le mieux.

This content is intended for Canadian Healthcare Professionals. Would you like to proceed?

Interactions médicament-médicament

Des vaccins injectables différents doivent toujours être injectés à des endroits différents.

Nourrissons et enfants de 6 semaines à 5 ans

Prevnar 13 peut être administré à un point de vaccination différent avec n’importe lequel des antigènes vaccinaux suivants, qu’il s’agisse d’un vaccin monovalent ou d’association : anatoxine diphtérique, anatoxine tétanique, vaccin anticoquelucheux acellulaire, Hæmophilus influenzæ de type b, poliovirus inactivé, virus de l’hépatite B, méningocoque du sérogroupe C ainsi que les virus de la rougeole, des oreillons, de la rubéole et de la varicelle.

Dans le cadre des essais cliniques, certains nourrissons et certains enfants ont reçu un vaccin contre le rotavirus (par voie orale) ou l’hépatite A (à un point d’injection différent) en même temps que Prevnar 13. Les marges d’innocuité étaient comparables pour ces enfants, mais aucune donnée d’immunogénicité n’est disponible.

Prevnar13 peut également être administré en concomitance avec le vaccin polysaccharidique conjugué à une anatoxine tétanique contre le méningocoque des sérogroupes A, C, W et Y aux enfants de 12 à 23mois qui ont déjà reçu la primovaccination des nourrissons par Prevnar13 (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES).

Selon les données issues d’une étude clinique menée après la commercialisation de Prevnar 13, qui visait à évaluer l’incidence de l’emploi prophylactique d’antipyrétiques (ibuprofène et acétaminophène) sur la réponse immunitaire au vaccin, l’administration prophylactique d’acétaminophène pourrait réduire la réponse immunitaire à Prevnar 13 après la primovaccination chez le nourrisson. Elle n’a toutefois pas affecté la réponse à la dose de rappel administrée à l’âge de 12 mois. La portée clinique de cette observation est inconnue.

Enfants et adolescents de 6 à 17 ans
En ce qui concerne les enfants et les adolescents, les données sont insuffisantes pour évaluer l’injection de Prevnar 13 en concomitance avec les autres vaccins habituellement administrés à ce groupe d’âge, notamment le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH), le vaccin conjugué contre le méningocoque (MCV4), le vaccin antigrippal et le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (dcaT).

Adultes de 18 à 49 ans
Pour l’instant, on ne dispose d’aucune donnée sur l’administration concomitante de Prevnar 13 et d’autres vaccins chez cette population de patients.

Adultes de 50 ans ou plus
L’administration concomitante de Prevnar 13 et d’un vaccin antigrippal trivalent inactivé (VTI) a été étudiée chez des adultes de 50 ans ou plus. L’administration concomitante de Prevnar13 et d’un vaccin antigrippal quadrivalent inactivé (VQI) a été étudiée chez des adultes de 50ans ou plus qui avaient reçu le vaccin polysaccharidique 23-valent contre le pneumocoque (VPP23) au moins un an plus tôt(voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES).

Effets du médicament sur le style de vie

Certains des effets mentionnés dans la section EFFETS INDÉSIRABLES peuvent influer temporairement sur la capacité de conduire un véhicule ou de faire fonctionner des machines.