PREVNAR 13 (vaccin antipneumococcique triskaïdécavalent conjugué (protéine diphtérique CRM197)) Effets Indésirables

Medical Information
Canada
 

Afin de vous fournir un contenu utile et pertinent, nous devons en apprendre plus sur vous.

Choisissez la catégorie qui vous décrit le mieux.

This content is intended for Canadian Healthcare Professionals. Would you like to proceed?

Aperçu des effets indésirables du médicament

1. Nourrissons et enfants de 6 semaines à 5 ans

L’innocuité du vaccin a été évaluée dans le cadre de 13 essais cliniques comparatifs, durant lesquels environ 15 000 doses ont été administrées à 4 729 nourrissons en bonne santé, âgés de 6 semaines à 16 mois. Prevnar 13 était toujours administré en même temps que les vaccins pédiatriques habituels.

Son innocuité a également été évaluée dans le cadre d’une étude sur la vaccination de rattrapage, pendant laquelle 354 enfants âgés de 7 mois à 5 ans ont reçu au moins 1 dose de Prevnar 13.

Dans une étude clinique (0887X-100811) portant sur l’administration du vaccin antipneumococcique heptavalent conjugué à des nourrissons âgés de 2, de 3 et de 4 mois, une fièvre ≥ 38 °C a été signalée à une fréquence plus élevée chez les enfants qui ont reçu le vaccin antipneumococcique heptavalent conjugué en même temps que Infanrix hexa (de 28,3 % à 42,3 %) que chez ceux qui ont reçu Infanrix hexa seul (de 15,6 % à 23,1 %). Après l’administration d’une dose de rappel à l’âge de 12 à 15 mois, une fièvre ≥ 38 °C a été signalée chez 50,0 % des nourrissons à qui l’on a administré en concomitance le vaccin antipneumococcique heptavalent conjugué et Infanrix hexa, et chez 33,6 % des enfants qui ont reçu Infanrix hexa seul. La fièvre était généralement modérée (≤ 39 °C) et passagère.

L’analyse des rapports de pharmacovigilance suggère, après comparaison des données sur l’emploi de Prevnar 13 en association à Infanrix hexa et de Prevnar 13 administré seul, que le risque de convulsions, accompagnées ou non de fièvre, et d’épisodes d’hypotonie-hyporéactivité est possiblement accru lorsque les deux vaccins sont inoculés de façon concomitante.

2. Enfants et adolescents de 5 ans à 17 ans

L’innocuité du vaccin a été évaluée auprès de 592 enfants et adolescents en bonne santé; de ce nombre, 17,4 % avaient des antécédents d’asthme. Parmi ces sujets, 294 enfants âgés de 5 à moins de 10 ans avaient déjà reçu au moins 1 dose du vaccin Prevnar heptavalent et 298 enfants et adolescents de 10 à 17 ans n’avaient jamais reçu un vaccin antipneumococcique.

3. Adultes de 18 ans ou plus

L’innocuité du vaccin a été évaluée dans le cadre de sept essais cliniques regroupant 91 593 adultes âgés de 18 à 101 ans. Prevnar 13 a été administré à 48 806 adultes : 2 616 avaient entre 50 et 64 ans, et 45 291 avaient 65 ans ou plus. Parmi les sujets ayant reçu Prevnar 13, 1 916 avaient déjà reçu le VPP23 depuis au moins 3 ans, tandis que 46 890 ne l’avaient jamais reçu. L’un de ces sept essais comprenait une cohorte d’adultes âgés de 18 à 49 ans (n = 899) qui n’avaient jamais reçu le VPP23 et auxquels on a inoculé Prevnar 13.

Études sur l’immunogénicité
Deux des six études cliniques appuyant l’innocuité du vaccin étaient des essais cliniques à répartition aléatoire comparant l’innocuité et l’immunogénicité de Prevnar 13 à celles du VPP23 administré en dose unique chez des adultes de 50 à 64 ans n’ayant jamais reçu le VPP23 (étude 6115A1-004) et chez des adultes de 70 ans ou plus ayant déjà reçu ce vaccin au moins 5 ans avant leur admission à l’étude (étude 6115A1-3005). L’étude 6115A1-004 comprenait également une cohorte d’adultes âgés de 18 à 49 ans qui n’avaient jamais été vaccinés par le VPP23. Une autre étude à répartition aléatoire a comparé l’innocuité et l’immunogénicité d’une dose unique de Prevnar 13 à celles d’une dose unique du VPP23 chez des adultes de 60 à 64 ans n’ayant jamais été vaccinés par le VPP23 (étude 6115A1-3010). Un essai clinique sur l’innocuité de Prevnar 13 (étude 6115A1-3000) a été mené chez un groupe d’adultes de 68 ans ou plus ayant reçu le VPP23 au moins 3 ans avant leur admission. Deux autres études portant sur des sujets n’ayant jamais été vaccinés par le VPP23 ont évalué l’administration concomitante de Prevnar 13 et du vaccin trivalent inactivé (VTI) contre la grippe saisonnière chez des adultes de 50 à 59 ans aux États-Unis (étude 6115A1-3001) et chez des adultes de 65 ans ou plus en Europe (étude 6115A1-3008).

La fréquence des effets indésirables tendait à diminuer avec l’âge; en effet, les adultes de plus de 65 ans (quels que soient leurs antécédents en matière de vaccination contre le pneumocoque) ont signalé moins d’effets indésirables que les adultes de moins de 65 ans, et en général, c’est dans le groupe d’âge de 18 à 29 ans que les effets indésirables ont été les plus fréquents.

Dans l’ensemble, les fréquences d’effets indésirables observées chez les adultes âgés de 18 à 49 ans et chez les adultes ayant plus de 50 ans étaient similaires, exception faite des vomissements, qui ont été classés dans la catégorie « très fréquent » (≥ 1/10) chez les adultes âgés de 18 à 49 ans et dans la catégorie « fréquent » (≥ 1/100 à < 1/10) chez les adultes ayant plus de 50 ans.

Étude sur l’efficacité
Menée aux Pays-Bas, l'étude 6115A1-3006, comparative avec placebo et menée à double insu après répartition aléatoire d’adultes de 65 ans ou plus, visait à comparer l’efficacité d’une seule dose de Prevnar 13 à celle d’un placebo dans la prévention d’un premier épisode de pneumonie extra-hospitalière et de pneumococcie invasive attribuables aux sérotypes du vaccin. Les sujets, au nombre de 84 496, ont reçu au hasard Prevnar 13 (42 240) ou un placebo (42 256) dans un rapport de 1:1.

Chez 1 006 sujets vaccinés par Prevnar 13, les effets indésirables sollicités ont fait l’objet d’un suivi en étant consignés dans un journal électronique des réactions au point d’injection et des réactions générales pendant les 7 jours qui ont suivi la vaccination,. Les effets indésirables ont été notés pendant 28 jours après la vaccination et les effets indésirables graves, pendant 6 mois. Les effets indésirables graves survenus chez les 41 234 autres sujets ayant reçu Prevnar 13 ont été notés pendant 28 jours après la vaccination.

Des sujets présentant une maladie préexistante (cardiopathie, pneumopathie ou asthme, diabète de type 2 nécessitant ou non un recours à l’insuline, hépatopathie et splénectomie) et des sujets ayant des antécédents de tabagisme ont été admis à l’étude, sauf s’ils présentaient un état d’immunodéficience.

Effets indésirables observés au cours des essais cliniques

1. Nourrissons et enfants de 6 semaines à 5 ans

Les données suivantes sont tirées d’essais cliniques au cours desquels Prevnar 13 a été administré simultanément avec d’autres vaccins pédiatriques habituels. Catégories du Conseil des organisations internationales des sciences médicales (CIOMS) pour la fréquence des effets indésirables :

Tableau 1 : Effets indésirables chez les nourrissons et les enfants de 6 semaines à 5 ans

Système, appareil ou organe

Très fréquent

≥ 1/10

Fréquent

≥ 1/100 à < 1/10

Peu fréquent

≥ 1/1 000 à < 1/100

Rare

≥ 1/10 000 à < 1/1 000

Troubles du système immunitaire

   

Réaction d’hypersensibilité, y compris œdème facial, dyspnée, bronchospasme

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Perte d’appétit

   

Troubles mentaux

Irritabilité

 

Pleurs

 

Troubles du système nerveux

Somnolence ou sommeil prolongé; sommeil agité ou réduit

 

Convulsions (y compris des convulsions fébriles)

Épisode d’hypotonie-hyporéactivité

Troubles digestifs

 

Diarrhée, vomissements

  

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

 

Éruption

Urticaire ou éruption urticarienne

 

Troubles généraux et réactions au point d’administration

Fièvre; érythème, induration ou enflure, ou douleur ou sensibilité quelconque au point de vaccination; érythème, induration ou enflure au point de vaccination sur 2,5 à 7,0 cm (après l’administration à un tout-petit ou à un enfant âgé de 2 à 5 ans)

Fièvre de plus de 39 °C; érythème, induration ou enflure au point de vaccination sur 2,5 à 7,0 cm (après l’administration à un nourrisson); douleur ou sensibilité au point de vaccination qui gêne le mouvement

Érythème, induration ou enflure au point de vaccination sur plus de 7,0 cm

 

Effets indésirables graves

Au cours des 13 essais cliniques comparatifs, des effets indésirables graves que l’investigateur jugeait liés au vaccin de l’étude ont été signalés pour 11 sujets sur 7 489 (0,1 %), c’est-à-dire 6 sujets sur 4 729 (0,1 %) ayant reçu Prevnar 13 et 5 sujets sur 2 760 (0,2 %) ayant reçu Prevnar heptavalent. Sur les 11 cas, il y avait 3 cas de convulsions fébriles et 4 cas de fièvre. Concernant ces 4 cas de fièvre, 1 sujet présentait des éruptions corporelles diffuses; 1 sujet, une détresse respiratoire et 1 sujet, une fontanelle tendue. Les autres effets indésirables graves étaient des pleurs (1), une bronchite (1), des spasmes infantiles (1) et un néphroblastome (1).

Décès
Au cours des 13 essais cliniques comparatifs, 4 nourrissons sur 7 489 sont décédés. Les 4 décès étaient attribuables au syndrome de mort subite du nourrisson. Trois décès sont survenus dans le groupe de Prevnar 13 (4 729 sujets ayant reçu 15 739 doses) et 1 décès est survenu dans le groupe de Prevnar heptavalent (2 760 sujets ayant reçu 9 030 doses). Aucun décès n’a été imputé à la vaccination par l’investigateur.

2. Enfants et adolescents de 5 à 17 ans

Les tableaux 2 et 3 présentent l’incidence et la sévérité des effets indésirables sollicités qui sont survenus dans les 7 jours suivant l’administration d’une dose de Prevnar 13 à des enfants et des adolescents de 5 à 17 ans.

Tableau 2 : Pourcentage de sujets âgés de 5 à 17 ans ayant eu des réactions sollicitées au point d’injectiona dans les 7 jours qui ont suivi la vaccination par Prevnar 13

Réaction au point d’injection

Étude 6096A1-3011

Groupe vacciné (selon l’administration)

Prevnar 13 (de 5 à < 10 ans)

Prevnar 13 (de 10 à 17 ans)

Nb

nc

%

Nb

nc

%

Sensibilité

      

      Quelconque

265

230

86,8

283

252

89,0

      Significatived

221

43

19,5

242

106

43,8

Enflure

      

      Quelconque

226

85

37,6

233

86

36,9

      Légèree

220

48

21,8

221

50

22,6

      Modéréee

219

48

21,9

226

48

21,2

      Sévèree

211

7

3,3

214

4

1,9

Rougeur

      

      Quelconque

233

100

42,9

232

70

30,2

      Légèree

226

63

27,9

226

48

21,2

      Modéréee

218

48

22,0

221

31

14,0

     Sévèree

212

7

3,3

213

4

1,9

L’une ou l’autre de ces réactions

270

242

89,6

285

258

90,5

a Toutes les réactions au point d’injection signalées, sans égard au lien de causalité.

N = nombre de sujets ayant signalé « oui » pour au moins 1 jour ou « non » pour tous les jours.
n = nombre de sujets ayant signalé la caractéristique en particulier.
Significative = présente et gêne le mouvement du membre.
e Légère = 0,5-2,0 cm; modérée = 2,5-7,0 cm; sévère = > 7,0 cm.

Tableau 3 : Pourcentage de sujets âgés de 5 à 17 ans ayant eu des réactions générales indésirables sollicitéesa et ayant eu recours à un antipyrétique dans les 7 jours qui ont suivi la vaccination par Prevnar 13

Réaction générale

Étude 6096A1-3011

Groupe vacciné (selon l’administration)

Prevnar 13 (de 5 à < 10 ans)

Prevnar 13 (de 10 à 17 ans)

Nb

nc

%

Nb

nc

%

Fièvre ≥ 38 °C mais ≤ 39 °C

212

9

4,2

214

11

5,1

Fièvre > 39 °C mais ≤ 40 °C

212

5

2,4

212

1

0,5

Fièvre > 40 °C

210

1

0,5

212

1

0,5

Perte d’appétit

227

52

22,9

223

51

22,9

Irritabilité

234

73

31,2

234

59

25,2

Sommeil prolongé

226

48

21,2

229

61

26,6

Sommeil réduit

212

12

5,7

224

42

18,8

Urticaire

213

4

1,9

214

3

1,4

Utilisation d’un médicament pour traiter les symptômes

232

88

37,9

232

66

28,4

Utilisation d’un médicament pour prévenir les symptômes

225

58

25,8

225

47

20,9

Utilisation d’un médicament pour traiter ou prévenir les symptômes

237

107

45,1

236

78

33,1

Utilisation d’un médicament pour traiter et prévenir les symptômes

220

35

15,9

221

29

13,1

Toute réaction généraled

250

118

47,2

253

130

51,4

a Toutes les réactions générales signalées, sans égard au lien de causalité.

b   N = nombre de sujets ayant signalé « oui » pour au moins 1 jour ou « non » pour tous les jours.
c   n = nombre de sujets ayant signalé la réaction.
d  Comprend une fièvre ≥ 38 °C, une perte d’appétit, une irritabilité, un sommeil prolongé, un sommeil réduit et une urticaire.

Les effets indésirables additionnels observés au sein des autres groupes d’âge peuvent aussi s’appliquer à ce groupe; ces effets n’ont peut-être pas pu être constatés en raison de la petite taille de l’échantillon de cette étude (6096A1-3011).

Renseignements supplémentaires sur l’emploi dans des populations particulières
Lors d’une étude à un seul groupe (6096A1-3014) menée auprès de 158 enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans atteints de drépanocytose (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES), la fréquence des réactions au point d’injection survenues après la première ou la deuxième dose de Prevnar 13 dont le signalement a été sollicité était comparable à celle qu’on a relevée après l’administration d’une dose unique de Prevnar 13 à des enfants et des adolescents en bonne santé âgés de 5 à 17 ans lors de l’étude 6096A1-3011 (voir le tableau 2). Tous les effets généraux sollicités ont été signalés par ≥ 10 % des sujets de l’étude 6096A1-3014. Ils sont listés ci-après (fréquence après la première et après la deuxième dose de Prevnar 13) : myalgie (74,8 % et 75,5 %), fatigue (66,1 % et 62,5 %), céphalées (53,6 % et 59,3 %), arthralgie (39,8 % et 44,9 %), vomissements (15,4 % et 13,4 %) fièvre (≥ 38 °C mais ≤ 38,4 °C; 13,6 % et 9,5 %) et diarrhée (13,3 % et 25,0 %).

Lors d’une étude à un seul groupe (6115A1-3002) menée auprès de 150 enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans infectés par le VIH qui n’avaient jamais reçu de vaccin antipneumococcique (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES), les taux de réactions au point d’injection survenues dans les 14 jours suivant la première, la deuxième ou la troisième dose de Prevnar 13 dont le signalement a été sollicité ont été les suivants (valeurs extrêmes pour les 3 doses confondues) : rougeur (8,3 à 20,7 %), enflure (18,0 à 29,9 %) et douleur au point d’injection (52,9 à 68,4 %). Les taux d’effets généraux sollicités ayant été signalés dans les 14 jours suivant l’administration de chacune des doses ont été les suivants (valeurs extrêmes pour les 3 doses confondues) : fièvre ≥ 38 ºC (10,6 à 19,1 %), fatigue (25,0 à 47,7 %), céphalées (18,2 à 39,3 %), vomissements (8,2 à 18,0 %), diarrhée (4,9 à 25,5 %), myalgie (37,4 à 48,1 %) et douleur articulaire (24,2 à 34,0 %).

Lors d’une étude à un seul groupe (6115A1-3003) menée auprès de 59 enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans ayant subi une greffe de cellules souches hématopoïétiques et reçu jusqu’à 4 doses de Prevnar 13 (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES), les taux de réactions au point d’injection survenues dans les 14 jours suivant l’administration de chacune des doses du vaccin à l’étude dont le signalement a été sollicité ont été les suivants (valeurs extrêmes pour les 4 doses confondues) : rougeur (21,1 à 71,4 %), enflure (25,0 à 66,7 %) et douleur (70,3 à 86,7 %). Les taux d’effets généraux sollicités ont été les suivants (valeurs extrêmes pour les 4 doses confondues) : fièvre ≥ 38 ºC (12,8 à 27,8 %), fatigue (48,6 à 67,9 %), céphalées (32,3 à 52,4 %), vomissements (6,3 à 21,4 %), diarrhée (15,4 à 31,8 %), myalgie (44,4 à 58,3 %) et douleur articulaire (25,0 à 32,3 %).

3. Adultes de 18 ans ou plus

Effets indésirables sollicités dans les études cliniques chez l’adulte
Les tableaux 4 et 5 présentent l’incidence et la sévérité des effets indésirables sollicités qui sont survenus dans les 14 jours suivant l’administration de chacune des doses de Prevnar 13 ou du VPP23 à des adultes dans le cadre de quatre études sur l’immunogénicité (les données d’innocuité proviennent de deux études sur des sujets non vaccinés antérieurement par le VPP23 et de deux études sur des sujets ayant déjà reçu ce vaccin) et dans les 7 jours suivant l’administration de Prevnar 13 ou du placebo à des adultes non vaccinés antérieurement par le VPP23 dans le cadre de l’étude sur l’efficacité.

Tableau 4 : Pourcentage de sujets ayant eu des réactions sollicitées au point d’injectiona dans les 7 ou 14 jours qui ont suivi la vaccination

 

Étude 6115A1-004

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3010

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3006

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3005

(adultes vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3000b (adultes vaccinés par le VPP23)

Groupe d’âge

18-49

50-59

60-64

60-64

≥ 65 ans

≥ 70

≥ 68

Réaction au point d’injection

Prevnar 13b

Nc = 

266-787

%

Prevnar 13b

N

152-322

%

Prevnar 13
N

193-331

%

VPP23
N

190-301

%

Prevnar 13
N

270-370

%

VPP23
N

134-175

%

Prevnar 13
N

886-914

%

Placebo
N

859-865

%

Prevnar 13
N

306-362

%

VPP23
N

324-383

%

Prevnar 13
N

664-777

%

Rougeurd

           

        Quelconque

30,5

15,8

20,2

14,2

12,2

11,2

4,9*

1,2

10,8

22,2*

14,3

        Légère

26,4

15,2

15,9

11,2

8,3

9,7

3,7*

0,8

9,5

13,5

12,6

        Modérée

11,9

5,0

8,6

4,9

6,4

3,9

1,7*

0,3

4,7

11,5*

6,5

        Sévère

2,8

0,7

1,7

0,0

1,2

0,8

0,5

0,1

1,7

4,8*

1,1

Enflured

           

        Quelconque

39,4

21,7

19,3

13,1

10,0

10,4

6,8*

1,2

10,4

23,1*

12,8

        Légère

37,2

20,6

15,6

10,1

8,2

6,1

5,5*

0,7

8,9

14,0*

10,9

        Modérée

15,1

4,3

8,2

4,4

3,8

7,6

2,6*

0,6

4,0

13,6*

5,5

        Sévère

1,4

0,0

0,6

1,1

0,0

0,0

0,1

0,1

0,0

4,8*

0,6

Douleure

           

        Quelconque

96,7

88,8

80,1

73,4

69,2*

58,3

36,1*

6,1

51,7

58,5

51,0

        Légère

93,2

85,9

78,6*

68,6

66,1*

52,9

32,9*

5,6

50,1

54,1

49,4

        Modérée

77,1

39,5

23,3

30,0

20,1

21,7

7,7*

0,6

7,5

23,6*

9,0

        Sévère

16,0

3,6

1,7

8,6*

2,3

0,8

0,3

0,1

1,3

2,3

0,2

Diminution de l’amplitude du mouvement du brasf

           

        Quelconque

75,2

40,7

28,5

30,8

23,5

28,2

14,1*

3,2

10,5

27,6*

16,2

        Légère

71,5

38,6

26,9

29,3

22,7

26,1

12,4*

2,5

10,3

25,2*

14,8

        Modérée

18,5

2,9

2,2

3,8

1,2

3,1

1,7*

0,5

0,3

2,6*

1,6

        Sévère

15,6

2,9

1,7

4,3

1,1

2,3

1,2

0,7

0,7

3,0*

1,6

Dans toutes les études présentées dans ce tableau, les réactions au point d’injection ont été signalées dans les 14 jours suivant la vaccination, sauf lors de l’étude 6115A1-3006, où elles ont été signalées dans les 7 jours après l’administration du vaccin. 

* Différence statistiquement significative, p < 0,05.

 a Toutes les réactions au point d’injection signalées, sans égard au lien de causalité.

 b Administration sans insu de Prevnar 13.

 c Nombre de sujets dont on sait qu’ils ont eu une réaction quelconque au point d’injection.

 d Légère = 2,5-5,0 cm; modérée = 5,1-10,0 cm; sévère = > 10,0 cm.
 e Légère = le symptôme est ressenti, mais il est bien toléré; modérée = le symptôme cause suffisamment d’inconfort pour perturber les activités habituelles; sévère = le symptôme est invalidant et empêche le sujet de vaquer à ses occupations habituelles.
 f Légère = légère diminution de l’amplitude du mouvement du bras; modérée = le sujet peut lever le bras au-dessus de l’épaule, mais pas au-dessus de sa tête; sévère = le sujet ne peut lever le bras au-dessus de l’épaule.

Tableau 5 : Pourcentage de sujets ayant eu des réactions générales sollicitéesa dans les 7 ou 14 jours qui ont suivi la vaccination

 

Étude 6115A1-004

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3010

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3006

(adultes non vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3005

(adultes vaccinés par le VPP23)

Étude 6115A1-3000b (adultes vaccinés par le VPP23)

Groupe d’âge

18-49

50-59

60-64

60-64

≥ 65

≥ 70

≥ 68

Réaction générale

Prevnar 13b

Nc = 

221-561

%

Prevnar 13b

N

137-248

%

Prevnar 13

N

180-277

%

VPP23

N

185-273

%

Prevnar 13

N

263-324

%

VPP23

N

127-173

%

Prevnar 13

Nc =

881-896

%

Placebo

Nc =

859-878

%

Prevnar 13

N

299-350

%

VPP23

N

304-367

%

Prevnar 13

N

638-733

%

Fièvre

           

Quelconque (≥ 38 °C)

7,2

1,5

4,0

1,1

4,2

1,6

2,9*

1,3

1,0

2,3

1,1

≥ 38 °C à < 38,5 °C

4,2

1,5

4,0

1,1

3,8

0,8

1,1

0,6

1,0

2,0

0,8

≥ 38,5 °C à < 39 °C

1,9

0,0

0,6

0,0

0,8

0,0

0,6

0,2

0,0

0,0

0,0

≥ 39 °C à ≤ 40 °C

1,4

0,0

0,0

0,0

0,4

0,8

0,7

0,2

0,0

0,3

0,3

> 40 °C

0,5

0,0

0,0

0,0

0,0

0,0

0,8

0,3

0,0

0,0

0,0

Fatigue

80,5

63,3

63,2

61,5

50,5

49,1

18,8*

14,8

34,0

43,3*

34,4

Céphalée

81,4

65,9

54,0

54,4

49,7

46,1

15,9

14,8

23,7

26,0

26,1

Frissons

38,1

19,6

23,5

24,1

19,9

26,9

9,4

8,4

7,9

11,2

7,5

Éruption

21,3

14,2

16,5

13,0

8,6

13,4

3,3*

0,8

7,3

16,4*

8,4

Vomissements

15,0

6,9

3,9

5,4

3,1

3,1

0,3

0,9

1,7

1,3

0,9

Diarrhée

S.O.

S.O.

S.O.

S.O.

S.O.

S.O.

5,7

8,7

S.O.

S.O.

14,5

Perte d’appétit

55,6

25,3

21,3

21,7

14,7

23,0*

5,3

3,7

10,4

11,5

11,2

Apparition de douleurs musculaires généralisées

82,0

61,8

56,2

57,8

46,9

51,5

18,4*

8,4

36,8

44,7*

25,3

Aggravation de douleurs musculaires généralisées

55,9

39,9

32,6

37,3

22,0

32,5*

9,1*

4,4

20,6

27,5*

12,3

Apparition de douleurs articulaires généralisées

41,7

31,5

24,4

30,1

15,5

23,8*

7,4

5,4

12,6

14,9

12,8

Aggravation de douleurs articulaires généralisées

28,6

25,6

24,9

21,4

14,0

21,1

5,2

4,2

11,6

16,5

9,7

Dans toutes les études présentées dans ce tableau, les réactions au point d’injection ont été signalées dans les 14 jours suivant la vaccination, sauf lors de l’étude 6115A1-3006, où elles ont été signalées dans les 7 jours après l’administration du vaccin.

* Différence statistiquement significative, p < 0,05.

 a Toutes les réactions générales signalées, sans égard au lien de causalité.

 b Administration sans insu de Prevnar 13.

 c Nombre de sujets dont on sait qu’ils ont eu une réaction générale quelconque.

S.O. = sans objet

Effets indésirables sollicités dans les études sur Prevnar 13 et le vaccin trivalent inactivé contre la grippe saisonnière chez l’adulte

L’innocuité de l’administration concomitante de Prevnar 13 et du vaccin trivalent inactivé (VTI) contre la grippe saisonnière a été évaluée dans le cadre de deux études menées chez des adultes n’ayant jamais été vaccinés par le VPP23. Les tableaux 6 et 7 présentent, respectivement, les taux d’incidence des réactions indésirables au point d’injection et des réactions indésirables générales qui sont survenues dans les 14 jours suivant l’administration concomitante de Prevnar 13 et du VTI, comparativement à celle de ces vaccins seuls.

Tableau 6 : Pourcentage de sujets* ayant eu des réactions au point d’injectiona dans les 14 jours qui ont suivi l’administration concomitante de Prevnar 13 et du VTI, comparativement à celle de Prevnar 13 seul

Réaction au point d’injection

Adultes de 50 à 59 ans

(étude 6115A1-3001)

Adultes de 65 ans ou plus

(étude 6115A1-3008)

Prevnar 13 + VTI

N= 262-469

%

Prevnar 13b

N= 241-453

%

Prevnar 13 + VTI

N= 428-480

%

Prevnar 13b

N= 420-470

%

Rougeurd

    

Quelconque

16,3

12,1

16,6

12,3

Légère

15,7

10,2

14,4*

9,7

Modérée

4,2

5,6

6,0

6,1

Sévère

0,4

1,2

0,7

1,0

Enflured

    

Quelconque

18,4

14,7

13,8

10,2

Légère

17,0

12,3

11,8

8,1

Modérée

5,7

6,4

4,2

5,0

Sévère

0,4

0,4

0,2

0,0

Douleure

    

Quelconque

86,8

84,5

40,0

43,4

Légère

82,8

82,1

34,3

37,9

Modérée

39,2

41,1

14,8

19,7

Sévère

4,1

4,8

1,4

2,6

Diminution de l’amplitude du mouvement du brasf

    

Quelconque

35,6

42,5

13,9

14,8

Légère

32,6*

41,1

13,1

13,4

Modérée

5,2

5,2

1,4

1,0

Sévère

 3,4

2,9

1,9

1,4

* Différence statistiquement significative, p < 0,05 – Prevnar 13 + VTI vs Prevnar 13.

 a Toutes les réactions au point d’injection signalées, sans égard au lien de causalité.

 b Le VTI et le placebo ont été administrés un mois avant Prevnar 13.

 c Nombre de sujets dont on sait qu’ils ont eu une réaction quelconque au point d’injection.

 d Légère = 2,5-5,0 cm; modérée = 5,1-10,0 cm; sévère = > 10,0 cm.

e Légère = le symptôme est ressenti, mais il est bien toléré; modérée = le symptôme cause suffisamment d’inconfort pour perturber les activités habituelles; sévère = le symptôme est invalidant et empêche le sujet de vaquer à ses occupations habituelles.
 f Légère = légère diminution de l’amplitude du mouvement du bras; modérée = le sujet peut lever le bras au-dessus de l’épaule, mais pas au-dessus de sa tête; sévère = le sujet ne peut lever le bras au-dessus de l’épaule.

Tableau 7 : Pourcentage de sujets* ayant eu des réactions généralesa dans les 14 jours qui ont suivi l’administration concomitante de Prevnar 13 et du VTI, comparativement à celle de Prevnar 13 et du VTI seuls

Réaction générale

Adultes de 50 à 59 ans

(étude 6115A1-3001)

Adultes de 65 ans ou plus

(étude 6115A1-3008)

Prevnar 13 + VTI

N= 261-399

%

Prevnar 13c

N= 240-350

%

VTIb

N= 257‑382

%

Prevnar 13 + VTI

N= 428-476

%

Prevnar 13c

N= 420-456

%

VTIb

N= 431‑

483

%

Fièvre

      

Quelconque (≥ 38 °C)

3,4

2,5

1,2

4,2

3,6

3,2

≥ 38 °C à < 38,5 °C

1,5

1,2

1,2

3,0

3,1

1,9

≥ 38,5 °C à < 39 °C

1,5

0,8

0,0

1,4

1,0

1,2

≥ 39 °C à < 40 °C

0,4

0,4

0,0

0,0

0,0

0,2

> 40 °C

0,0

0,0

0,0

0,0

0,0

0,0

Fatigue

58,1

51,8

52,4

37,4*

28,5

31,9

Céphalée

65,9*,†

50,9

56,5

32,6*

24,7

29,7

Frissons

31,4

24,6

21,0

13,8*,†

9,1

9,1

Éruption

12,6

9,5

4,9

6,9

6,8

3,4

Vomissements

5,3

6,1

3,4

3,0

1,7

3,4

Perte d’appétit

30,2

25,8

22,6

16,9*

11,3

14,6

Apparition de douleurs musculaires généralisées

65,5

59,1

37,7

26,9

23,4

16,7

Aggravation de douleurs musculaires généralisées

34,7

36,7

24,1

18,7

15,0

14,0

Apparition de douleurs articulaires généralisées

33,0

27,4

24,7

16,2*

11,5

13,1

Aggravation de douleurs articulaires généralisées

21,2

23,8

18,0

15,7*

8,6

13,0

* Différence statistiquement significative, p < 0,05 – Prevnar 13 + VTI vs Prevnar 13.

Différence statistiquement significative, p < 0,05 – Prevnar 13 + VTI vs VTI.

a Toutes les réactions générales signalées, sans égard au lien de causalité.

b Le VTI a été administré avec un placebo.

c Le VTI et le placebo ont été administrés un mois avant Prevnar 13.

d Nombre de sujets dont on sait qu’ils ont eu une réaction générale quelconque.

Renseignements supplémentaires sur l’emploi dans des populations particulières
Lors d’une étude à un seul groupe (6115A1-3017) menée auprès de 329 adultes (≥ 18 ans) infectés par le VIH qui avaient déjà reçu le VPP23 et d’une autre étude à un seul groupe (6115A1-3002) menée auprès de 151 adultes (≥ 18 ans) infectés par VIH qui n’avaient jamais reçu le VPP23 (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES), la fréquence des réactions au point d’injection et des effets indésirables généraux survenus après la première, la deuxième ou la troisième dose de Prevnar 13 dont le signalement a été sollicité était comparable à celle qu’on a relevée après l’administration d’une dose unique de Prevnar 13 à des adultes (≥ 18 ans) en bonne santé lors de l’étude 6115A1-004 (voir les tableaux 4 et 5), sauf pour ce qui est de la fièvre, qui était très fréquente (11,0 à 17,9 % pour les 3 doses confondues) dans l’étude 6115A1-3002.

Lors d’une étude à un seul groupe (6115A1-3003) menée auprès de 188 adultes (≥ 18 ans) ayant subi une greffe de cellules souches hématopoïétiques et reçu jusqu’à quatre doses de Prevnar 13 (voir PARTIE II, ESSAIS CLINIQUES), la fréquence des réactions au point d’injection et des effets généraux survenus après la première, la deuxième, la troisième ou la quatrième dose de Prevnar 13 dont le signalement a été sollicité était comparable à celle qu’on a relevée après l’administration d’une dose unique de Prevnar 13 à des adultes (≥ 18 ans) en bonne santé lors de l’étude 6115A1-004 (voir les tableaux 4 et 5), sauf pour ce qui est de la fièvre, qui était très fréquente (4,3 à 15,4 % pour les 4 doses confondues) dans l’étude 6115A1-3003.

Effets indésirables graves

Études sur l’immunogénicité : adultes de 50 ans ou plus
Dans les six études, le taux d’effets indésirables graves à 1 mois variait de 0,2 % à 1,7 % chez les 5 667 sujets vaccinés à un moment ou à un autre par Prevnar 13, et de 0,4 % à 1,7 % chez les 1 391 sujets vaccinés à un moment ou à un autre par le VPP23. De 1 à 6 mois après la vaccination, des effets indésirables graves ont été signalés chez 1,2 % à 5,8 % des sujets vaccinés à un moment ou à un autre par Prevnar 13, contre 2,4 % à 5,5 % des sujets vaccinés à un moment ou à un autre par le VPP23.

Douze (0,21 %) des 5 667 sujets vaccinés par Prevnar 13 et quatre (0,29 %) des 1 391 sujets vaccinés par le VPP23 sont décédés, mais aucun de ces décès n’a été associé à la vaccination. Les décès sont survenus entre 3 et 309 jours après la vaccination par Prevnar 13 ou le VPP23. Deux de ces douze sujets sont décédés dans les 30 jours suivant la vaccination et avaient plus de 65 ans. Un de ces décès, imputé à une insuffisance cardiaque, s’est produit 3 jours après l’administration du placebo. Le sujet en question avait reçu Prevnar 13 et le VTI 1 mois plus tôt. L’autre décès, imputé à une péritonite, s’est produit 20 jours après l’administration de Prevnar 13 seul. Les 10 autres décès, qui sont survenus plus de 30 jours après l’administration de Prevnar 13, ont été attribués aux causes suivantes : trouble cardiaque (4 cas), néoplasme (4 cas), infection pulmonaire à Mycobacterium avium (1 cas) et choc septique (1 cas).

Étude sur l’immonogénicité : adultes de 18 à 49 ans
Le taux d’effets indésirables graves qui sont survenus durant le mois qui a suivi la vaccination et qui ont été considérés comme ayant un lien possible avec cette dernière s’est établi à 0,1 % chez les 899 sujets vaccinés. On n’a enregistré aucun décès ni aucun abandon pour cause d’effet indésirable.

Étude sur l’efficacité : adultes de 65 ou plus
Dans le mois suivant la vaccination, des effets indésirables graves ont été signalés chez 0,8 % des 42 237 sujets ayant reçu Prevnar 13 et chez 0,7 % des 42 225 sujets ayant reçu le placebo qui composaient la population retenue aux fins d’analyse de l’innocuité. Dans le sous-groupe de sujets chez lequel les effets indésirables graves ont été recensés pendant 6 mois, 7 % des 1 006 sujets vaccinés par Prevnar 13 et 6 % des 1 005 sujets ayant reçu le placebo ont signalés des effets indésirables graves.

Effets indésirables observés depuis la commercialisation de Prevnar 13

Même si les effets indésirables qui suivent n’ont pas été observés pendant les essais cliniques, ils sont considérés comme des

Tableau 8 : Effets indésirables observés depuis la commercialisation de Prevnar 13

Système, appareil ou organe

Fréquence indéterminée

(ne peut être estimée sur la base des données disponibles)*

Troubles du sang et du système lymphatique

Lymphadénopathie localisée autour du point de vaccination

Troubles du système immunitaire

Réaction anaphylactique ou anaphylactoïde, y compris état de choc

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Œdème de Quincke; érythème polymorphe

Troubles généraux et réactions au point d’administration

Dermatite au point de vaccination; urticaire au point de vaccination; prurit au point de vaccination

effets indésirables de Prevnar 13, car ils ont fait l’objet de rapports de postcommercialisation. Comme ils ont été relevés dans le cadre de déclarations spontanées d’effets indésirables, leur fréquence est inconnue.

*Effet indésirable observé depuis la commercia