Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

PREMARIN Intraveineux (œstrogènes conjugués) Posologie Et Administration

Pfizer recognizes the public concern in relation to COVID-19, which continues to evolve. Click here to learn how we are responding.
Pfizer reconnaît les préoccupations du grand public concernant la situation liée à la COVID-19, qui continue d'évoluer. Cliquez ici pour savoir comment nous avons réagi.

Posologie Et Administration

Il faut toujours soupeser minutieusement les avantages et les risques de l’hormonothérapie substitutive, en tenant compte des risques liés à la durée du traitement (voir MISES EN GARDE). Les œstrogènes, avec ou sans progestatif, devraient être prescrits à la dose minimale efficace et pour la plus courte période compatible avec les objectifs du traitement et les risques individuels. En l’absence de données comparables, on doit présumer que toutes les préparations d’œstrogènes et les associations œstroprogestatives comportent des risques similaires.

La posologie peut être ajustée en fonction de la réponse de la patiente.

Hémorragie utérine anormale due à un déséquilibre hormonal

Une injection de 25 mg par voie intramusculaire ou intraveineuse est indiquée. La voie intraveineuse est préférable, car on peut s’attendre ainsi à une réponse plus rapide. Répéter la dose de 6 à 12 heures plus tard, au besoin. L’usage de Premarin intraveineux n’empêche pas le recours à d’autres mesures appropriées lorsqu’elles sont souhaitables.

Entreprendre immédiatement l’administration cyclique d’une association œstroprogestative en donnant des œstrogènes conjugués à raison de 3,75 à 7,5 mg par jour en doses fractionnées (comprimés) pendant 20 jours, ainsi qu’un progestatif oral au cours des 5 à 10 derniers jours du traitement. Le saignement de retrait devrait survenir dans les 2 à 5 jours suivants. Il est important de poursuivre le traitement et de ne pas réduire la posologie, sinon des saignements intermenstruels surviendront. Il faut répéter l’administration orale de l’association œstroprogestative, à partir du 5e jour du cycle, jusqu’à un maximum de 3 autres cycles, puis interrompre le traitement afin de réévaluer les besoins de la patiente. Si un saignement intermenstruel survient avant la fin du traitement de 20 jours, cesser le traitement, puis le reprendre le 5e jour du saignement.

Observer les précautions habituelles s’appliquant à l’administration intraveineuse. Injecter LENTEMENT le médicament afin d’éviter les bouffées vasomotrices.

Il n’est généralement pas recommandé d’administrer une perfusion de Premarin intraveineux en association avec d’autres agents. En cas d’urgence, cependant, quand la patiente est déjà sous perfusion, il peut être opportun de pratiquer l’injection dans la tubulure à distance de l’aiguille de perfusion. Dans ce cas, s’assurer de la compatibilité des solutions.

Chez les patientes non hystérectomisées, Premarin intraveineux devrait être utilisé en association avec la dose appropriée d’un progestatif afin de prévenir l’hyperplasie et le carcinome de l’endomètre. L’administration d’un progestatif n’est pas nécessaire dans le cadre d’une hormonothérapie substitutive chez les femmes hystérectomisées.

Compatibilité des solutions

Premarin intraveineux est compatible avec les solutés isotoniques de chlorure de sodium et les solutions de dextrose à 10 % dans un rapport 1:1. PREMARIN INTRAVEINEUX N’EST PAS COMPATIBLE AVEC L’HYDROLYSAT DE PROTÉINES, L’ACIDE ASCORBIQUE OU TOUT AUTRE SOLUTÉ DE PERFUSION AYANT UN pH ACIDE.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111