Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

LIPITOR (comprimés d’atorvastatine calcique) Indications Et Usage Clinique

Indications Et Usage Clinique

LIPITOR (atorvastatine calcique) est indiqué comme adjuvant aux changements du mode de vie, y compris l’adoption d’une diète, pour réduire les taux trop élevés de CT, de C-LDL, de triglycérides, d’apolipoprotéine B (apo B) et le rapport cholestérol total (CT)/C-HDL de même que pour accroître le taux de C-HDL dans les cas d’hyperlipidémie et de dyslipidémie, y compris :
 

  • l'hypercholestérolémie primitive (type IIa);
  • l'hyperlipidémie combinée (ou mixte; type IIb), dont l'hyperlipidémie familiale combinée, indépendamment de la fraction lipidique en cause (cholestérol ou triglycérides);
  • la dysbêtalipoprotéinémie (type III);
  • l’hypertriglycéridémie (type IV); et
  • l'hypercholestérolémie familiale (homozygote et hétérozygote). En présence d’hypercholestérolémie familiale homozygote, LIPITOR devrait être utilisé comme adjuvant à des traitements tels que l’aphérèse des LDL, ou en monothérapie si on ne peut avoir recours à ce type de traitement;
  • comme adjuvant à une diète, afin de réduire les taux de CT, de C-LDL et d’apolipoprotéine B chez les garçons et les filles (après l’apparition des premières règles) de 10 à 17 ans atteints d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote si, après l’essai d’une diète, le taux de C-LDL demeure :
    a. ≥ 4,9 mmol/L (190 mg/dL); ou
    b. ≥ 4,1 mmol/L (160 mg/dL) en présence de l’un ou l’autre des éléments suivants : 
    - antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire précoce;
    - au moins deux autres facteurs de risque cardiovasculaire chez l’enfant.

Avant d'instaurer le traitement par LIPITOR, il faut exclure les causes secondaires d'élévation des lipides plasmatiques (p. ex., diabète mal équilibré, hypothyroïdie, syndrome néphrotique, dysprotéinémies, maladie obstructive du foie et alcoolisme) et dresser un bilan lipidique pour mesurer le CT, le C-LDL, le C-HDL et les TG. Pour les patients dont le taux de TG est < 4,52 mmol/L (< 400 mg/dL), le taux de C-LDL peut être estimé au moyen de l'équation suivante :

C-L DL (mmol/L) = CT - [(0,37 ´ (TG) + C-HDL)]
C-LDL (mg/dL) = CT - [(0,2 ´ (TG) + C-HDL)]

Pour les patients dont le taux de TG est > 4,52 mmol/L (> 400 mg/dL), cette équation donne des résultats moins précis; les taux de C-LDL doivent alors être déterminés directement ou par ultracentrifugation.

Les patients dont la triglycéridémie est élevée (> 2,2 mmol/L [200 mg/dL]) ou très élevée (> 5,6 mmol/L [500 mg/dL]) peuvent avoir besoin d’un traitement hypotriglycéridémiant (fénofibrate, bézafibrate ou acide nicotinique), seul ou en association avec LIPITOR.

Généralement, un traitement d’association avec un dérivé de l’acide fibrique doit être amorcé avec prudence après en avoir soupesé les risques et les bienfaits (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS, Interactions pharmacocinétiques, Effets musculaires, et INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES).

On observe le plus souvent l’hypertriglycéridémie chez les patients atteints d’un syndrome métabolique (obésité abdominale, dyslipidémie athérogène [hypertriglycéridémie, présence de particules de LDL petites et denses et faible taux de C-HDL], insulinorésistance avec ou sans intolérance au glucose, hausse de la tension artérielle et présence de facteurs thrombogènes ou inflammatoires).

Quand on prescrit un médicament, on doit veiller également à favoriser et à maintenir les changements du mode de vie à des fins thérapeutiques (réduction de l’apport en gras saturés et en cholestérol, perte de poids, augmentation de l’activité physique, augmentation de l’apport en fibres).

Prévention de la maladie cardiovasculaire

LIPITOR est indiqué pour réduire le risque d'infarctus du myocarde chez l'adulte hypertendu n’accusant aucun signe clinique de maladie coronarienne, mais présentant au moins 3 autres facteurs de risque coronarien, notamment : âge égal ou supérieur à 55 ans, sexe masculin, tabagisme, diabète de type 2, hypertrophie ventriculaire gauche, certaines anomalies de l'ECG, microalbuminurie ou protéinurie, rapport CT/C-HDL égal ou supérieur à 6 et antécédents familiaux de maladie coronarienne précoce.

LIPITOR est aussi indiqué pour réduire le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez l’adulte atteint de diabète de type 2 et d’hypertension n’accusant aucun signe clinique de maladie coronarienne, mais présentant d’autres facteurs de risque, notamment : âge égal ou supérieur à 55 ans, rétinopathie, albuminurie ou tabagisme.

LIPITOR est indiqué pour réduire le risque d'infarctus du myocarde chez les patients présentant des signes cliniques de maladie coronarienne.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Autres ressources

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111