INSPRA (éplérénone) Surdosage

Medical Information
Canada
 

Afin de vous fournir un contenu utile et pertinent, nous devons en apprendre plus sur vous.

Choisissez la catégorie qui vous décrit le mieux.

This content is intended for Canadian Healthcare Professionals. Would you like to proceed?

En cas de surdosage soupçonné, communiquez avec le centre antipoison de votre région.

Dans les essais cliniques sur l’hypertension, on a observé une hausse de la fréquence des cas d’hyperkaliémie, d’hyponatrémie, d’hyperglycémie, d’hypertriglycéridémie et d’augmentation des taux de gamma-glutamyl-transférase et de créatinine chez les patients ayant reçu une dose plus élevée que la dose maximale recommandée (plus de 100 mg par jour).

Aucun cas d’effet indésirable associé à un surdosage d’INSPRA (éplérénone) n’a été signalé chez des sujets humains. Aucun décès n’a été constaté chez les souris, les rats et les chiens qui ont reçu par voie orale des doses uniques d’éplérénone donnant lieu à des Cmax au moins 25 fois plus élevées que celles observées chez l’humain à la dose de 100 mg/j. Chez le chien, on a signalé des vomissements, une salivation excessive et des tremblements à une Cmax 41 fois supérieure à celle obtenue aux doses thérapeutiques chez l’humain, auxquels se sont ajoutées de la torpeur et des convulsions aux doses plus élevées.

Les manifestations les plus susceptibles de survenir à la suite d’un surdosage chez l’humain sont l’hypotension et/ou l’hyperkaliémie. L’éplérénone ne peut pas être éliminée par hémodialyse. Toutefois, elle s’adsorbe volontiers sur le charbon activé. Il faut amorcer un traitement de soutien en présence d’une hypotension symptomatique et avoir recours au traitement classique de l’hyperkaliémie, si celle-ci survient.