Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

INFLECTRA (infliximab pour injection) Interactions Médicamenteuses

Pfizer recognizes the public concern in relation to COVID-19, which continues to evolve. Click here to learn how we are responding.
Pfizer reconnaît les préoccupations du grand public concernant la situation liée à la COVID-19, qui continue d'évoluer. Cliquez ici pour savoir comment nous avons réagi.

Interactions Médicamenteuses

Aperçu

Aucune étude portant particulièrement sur les interactions médicamenteuses n’a été réalisée. La majorité des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse qui participaient aux essais cliniques recevaient au moins un autre médicament de manière concomitante. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, les médicaments pris en concomitance (en dehors du MTX) étaient des anti-inflammatoires non stéroïdiens, de l’acide folique, des corticostéroïdes et/ou des narcotiques. Dans le cas de la maladie de Crohn, les médicaments pris en concomitance étaient des antibiotiques, des antiviraux, des corticostéroïdes, de la 6-mercaptopurine/azathioprine (6-MP/AZA), du MTX et des aminosalicylés. Les patients atteints de la maladie de Crohn qui recevaient des immunosuppresseurs ont eu tendance à présenter moins de réactions liées à la perfusion que ceux qui n’en recevaient pas (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS, Immunogénicité et EFFETS INDÉSIRABLES, Réactions liées à la perfusion).

Interactions médicament-médicament

Utilisation d’INFLECTRAMD avec d’autres agents biologiques
L’utilisation d’INFLECTRAMD avec d’autres agents biologiques servant à traiter les mêmes affections qu’INFLECTRAMD, y compris l’anakinra ou l’abatacept, n’est pas recommandée (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS, Risque d’infections).

Vaccins vivants/Agents infectieux thérapeutiques
Il est déconseillé d’administrer des vaccins vivants en concomitance avec INFLECTRAMD. Il est également déconseillé d’administrer des vaccins vivants aux nourrissons exposés in utero à l’infliximab pour injection, et ce, pendant au moins 6 mois après la naissance (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).

Il est déconseillé d’administrer des agents infectieux thérapeutiques en concomitance avec INFLECTRAMD (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).

Substrats du cytochrome P450
La formation des enzymes du CYP450 peut être inhibée par des concentrations accrues de cytokines (p. ex. TNFα, IL-1, IL-6, IL-10, IFN) libérées en cas d’inflammation chronique. On s’attend donc à ce que la formation de ces enzymes se normalise dans le cas d’une molécule, comme l’infliximab pour injection, qui exerce un effet antagoniste sur l’activité des cytokines. Après l’instauration ou l’interruption d’INFLECTRAMD chez les patients traités par des substrats du CYP450 ayant un indice thérapeutique étroit, il est recommandé de surveiller l’effet (p. ex. de la warfarine) ou la concentration du médicament (p. ex. de cyclosporine ou de théophylline) et d’ajuster la dose du médicament au besoin.

Aucune interaction avec d’autres médicaments n’a été établie.

Interactions médicament-aliment

Aucune interaction avec les aliments n’a été établie.

Interactions médicament-plante médicinale

Aucune interaction avec les plantes médicinales n’a été établie.

Interactions médicament-examens de laboratoire

Aucune interaction avec les examens de laboratoire n’a été établie.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111