Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

EPIPEN (épinéphrine) Mode D’action Et Pharmacologie Clinique

Pfizer recognizes the public concern in relation to COVID-19, which continues to evolve. Click here to learn how we are responding.
Pfizer reconnaît les préoccupations du grand public concernant la situation liée à la COVID-19, qui continue d'évoluer. Cliquez ici pour savoir comment nous avons réagi.

Mode D’action Et Pharmacologie Clinique

L’épinéphrine agit sur les récepteurs alpha et bêta-adrénergiques. Par son action sur les récepteurs alpha-adrénergiques, l’épinéphrine contre la vasodilatation et la forte augmentation de la perméabilité vasculaire qui peuvent engendrer une perte du volume du liquide intravasculaire et l’hypotension au cours de réactions anaphylactiques. Par son action sur les récepteurs bêta-adrénergiques, l’épinéphrine relâche les muscles lisses des bronches, ce qui aide à atténuer les bronchospasmes, le sifflement et la dyspnée qui peuvent se produire lors de l’anaphylaxie.

L’épinéphrine aide aussi à atténuer le prurit, l’urticaire et l’œdème de Quincke, et peut se révéler efficace dans le soulagement des symptômes gastro-intestinaux et génito-urinaires de l’anaphylaxie en raison de ses effets relaxants sur les muscles lisses de l’estomac, des intestins et de la vessie. L’épinéphrine contracte les muscles lisses de l’utérus.

L’épinéphrine, lorsqu’elle est administrée par voie intramusculaire ou sous-cutanée, agit rapidement et a une courte durée d’action.

Dans le cadre d’une étude pharmacocinétique menée auprès de 35 sujets adultes sains, regroupés selon l’épaisseur de la couche adipeuse sous-cutanée de la cuisse et stratifiés par sexe, une injection unique de 0,3 mg/0,3 ml a été administrée dans la région antérolatérale de la mi-cuisse au moyen d’un autoinjecteur EpiPen® et comparée, dans un protocole croisé, à une dose livrée manuellement à l’aide d’une seringue avec aiguilles personnalisées pour l’injection dans la couche musculaire. Les résultats indiquent Les injections accidentelles provoquent des lésions au point d’injection entraînant des ecchymoses, des saignements, une décoloration, un érythème ou des lésions squelettiques. L’exposition globale à l’adrénaline de 0 à 30 minutes (ASC0-30min) pour tous les groupes de sujets recevant l’EpiPen® dépassait les expositions produites par les injections par seringue. Tant la variabilité inter-sujet qu’intra-sujet était élevée dans cette étude; par conséquent, on ne peut tirer de conclusions fermes.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Autres ressources

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111