Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

DILANTIN (capsules de phénytoïne sodique à libération prolongée) Interactions Médicamenteuses

Interactions Médicamenteuses

Interactions médicament-médicament

La phénytoïne se lie en grande partie aux protéines plasmatiques et est susceptible d’être déplacée par compétition. La biotransformation de la phénytoïne s’effectue par les isoenzymes CYP2C9 et CYP2C19 du système hépatique (cytochrome P450). En raison de son métabolisme saturable, le risque d’interactions médicamenteuses inhibant la biotransformation de la phénytoïne est particulièrement important, ce qui peut se traduire par une augmentation importante de la concentration de phénytoïne circulante et une augmentation du risque de toxicité.

La phénytoïne est un inducteur puissant des enzymes responsables de la biotransformation des médicaments. Elle est donc susceptible de réduire la concentration d’autres médicaments dont la transformation dépend de ces enzymes.

De nombreux médicaments peuvent faire augmenter ou diminuer la concentration sérique de phénytoïne et vice versa. La mesure de la concentration sérique de phénytoïne est particulièrement utile si l’on soupçonne une interaction médicamenteuse.

Les médicaments le plus souvent responsables d’une interaction sont indiqués ci-dessous :

  1. Le tableau 1 présente les classes de médicaments qui pourraient faire augmenter la concentration sérique de phénytoïne.

    Tableau 1. Médicaments pouvant faire augmenter la concentration sérique de phénytoïne
    a
    L’administration concomitante de phénytoïne et de topiramate diminue de 59 % la concentration plasmatique du topiramate et peut augmenter de 25 % la concentration de phénytoïne dans certains cas. Le résultat clinique doit guider l’adjonction de topiramate au traitement par la phénytoïne.

    Classes de médicaments

    Exemples de médicaments dans chaque classe

    Alcool (intoxication aiguë)

    Analgésiques et anti-inflammatoires

    azapropazone
    phénylbutazone
    dérivés salicylés

    Anesthésiques

    halothane

    Antibiotiques

    chloramphénicol
    érythromycine
    isoniazide
    sulfadiazine
    sulfaméthizole
    triméthoprime/sulfaméthoxazole
    sulfaphénazole
    sulfisoxazole
    sulfamides

    Anticonvulsivants

    felbamate
    oxcarbazépine
    valproate sodique
    succinimides (p. ex., éthosuximide)
    valproate de sodium
    topiramatea

    Antifongiques

    amphotéricine B
    fluconazole
    itraconazole
    kétoconazole
    miconazole
    voriconazole

    Antinéoplasiques

    capécitabine
    fluorouracile

    Benzodiazépines et psychotropes

    chlordiazépoxide
    diazépam
    disulfirame
    méthylphénidate
    trazodone
    phénothiazine
    viloxazine

    Bloqueurs des canaux calciques et agents cardiovasculaires

    amiodarone
    dicoumarol
    diltiazem
    nifédipine
    ticlopidine

    Antagonistes des récepteurs H2

    cimétidine

    Inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase

    fluvastatine

    Hormones

    estrogènes

    Immunosuppresseurs

    tacrolimus

    Hypoglycémiants oraux

    tolbutamide

    Inhibiteurs de la pompe à protons

    oméprazole

    Inhibiteurs du recaptage de la sérotonine

    fluoxétine
    fluvoxamine
    sertraline

  2. Le tableau 2 présente les médicaments pouvant faire diminuer la concentration sérique de phénytoïne.

    Tableau 2. Médicaments pouvant faire diminuer la concentration sérique de phénytoïne

    Classes de médicaments

    Exemples de médicaments dans chaque classe

    b
    L’administration concomitante de phénytoïne et de vigabatrine diminue de 20 à 30 % la concentration plasmatique de phénytoïne. Une telle diminution peut avoir une portée clinique significative chez certains patients et nécessiter un ajustement posologique.

    Alcool (alcoolisme chronique)

    Antibiotiques/fluoroquinolones

    ciprofloxacine
    rifampicine

    Anticonvulsivants

    carbamazépine
    vigabatrineb

    Antinéoplasiques

    bléomycine
    carboplatine
    cisplatine
    doxorubicine
    méthotrexate

    Antirétroviraux

    fosamprénavir
    nelfinavir
    ritonavir

    Antiulcéreux

    sucralfate

    Bronchodilatateurs

    théophylline

    Préparations de calcium

    chlorhydrate de molindone

    Agents cardiovasculaires

    réserpine

    Acide folique

    acide folique

    Hyperglycémiants

    diazoxide

    Inhibiteurs de la protéase

    nelfinavir

    Millepertuis

    millepertuis

    Chlorhydrate de molindone

    Le chlorhydrate de molindone contient des ions calcium qui entravent l’absorption de la phénytoïne.

    Préparations de calcium

    Pour prévenir une malabsorption, il faut espacer les prises de phénytoïne et celles des préparations de calcium, y compris les antiacides qui contiennent du calcium.

    Nelfinavir

    Une étude visant à évaluer l’interaction pharmacocinétique entre le nelfinavir (1 250 mg, 2 fois par jour) et la phénytoïne (300 mg, 1 fois par jour) administrés par voie orale a montré que le nelfinavir réduisait l’aire sous la courbe (ASC) de la phénytoïne (totale) et de la phénytoïne libre de 29 % et de 28 % (n = 12), respectivement. La concentration plasmatique du nelfinavir est restée inchangée (n = 15). Il faut donc, pendant l’administration concomitante avec le nelfinavir, rester à l’affût d’une éventuelle réduction de la concentration plasmatique de phénytoïne.

  3. Le tableau 3 présente les médicaments pouvant faire diminuer ou augmenter la concentration sérique de phénytoïne.

    Tableau 3. Médicaments pouvant faire diminuer ou augmenter la concentration sérique de phénytoïne

    Classes de médicaments

    Exemples de médicaments dans chaque classe

    Antibiotiques

    ciprofloxacine

    Anticonvulsivants

    carbamazépine
    phénobarbital
    valproate de sodium
    acide valproïque

    Antinéoplasiques

     

    Psychotropes

    chlordiazépoxide
    diazépam
    phénothiazines

    Inversement, la phénytoïne peut modifier de façon imprévisible les concentrations plasmatiques de carbamazépine, de phénobarbital, d’acide valproïque et de valproate de sodium.

  4. Même s’il ne s’agit pas dans ce cas d’une véritable interaction médicamenteuse, les antidépresseurs tricycliques peuvent précipiter les crises épileptiques chez les patients qui y sont prédisposés; il peut alors être nécessaire de modifier en conséquence la dose de phénytoïne.

  5. Le tableau 4 présente les médicaments dont la phénytoïne peut modifier la concentration sérique ou les effets, ou encore les deux.

    Tableau 4. Médicaments dont la phénytoïne peut modifier la concentration sérique ou les effets ou encore les deux

    Classes de médicaments

    Exemples de médicaments dans chaque classe

    a
    Quand la phénytoïne est administrée en concomitance avec de la lamotrigine, la clairance plasmatique de cette dernière double et sa demi-vie d’élimination diminue de moitié. Cette interaction clinique importante exige un ajustement posologique de la lamotrigine. Par contre, la concentration plasmatique de la phénytoïne n’est pas modifiée de manière significative en présence de lamotrigine.
    b
    L’administration concomitante de phénytoïne et de topiramate diminue de 59 % la concentration plasmatique du topiramate et peut augmenter de 25 % la concentration de phénytoïne dans certains cas. Le résultat clinique doit guider l’adjonction de topiramate au traitement par la phénytoïne.
     

    Antibiotiques

    doxycycline
    rifampicine
    tétracycline

    Anticonvulsivants

    carbamazépine
    lamotriginea
    phénobarbital
    valproate de sodium
    topiramateb
    acide valproïque

    Antifongiques

    dérivés azolés
    posaconazole
    voriconazole

    Anthelminthique

    albendazole
    praziquantel

    Antinéoplasiques

    téniposide

    Antirétroviraux

    delavirdine
    éfavirenz
    fosamprénavir
    indinavir
    lopinavir/ritonavir
    nelfinavir
    ritonavir
    saquinavir

    Bronchodilatateurs

    théophylline

    Bloqueurs des canaux calciques et autres agents
    cardiovasculaires

    digitoxine
    digoxine
    disopyramide
    méxilétine
    nicardipine
    nimodipine
    nisoldipine
    quinidine
    vérapamil

    Corticostéroïdes

     

    Anticoagulants coumariniques

    warfarine

    Cyclosporine

     

    Diurétiques

    furosémide

    Inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase

    atorvastatine
    fluvastatine
    simvastatine

    Hormones

    estrogènes
    contraceptifs oraux

    Hyperglycémiants

    diazoxide

    Immunosuppresseurs

    cyclosporine

    Agents de blocage neuromusculaire

    alcuronium
    cisatracurium
    pancuronium
    rocuronium
    vécuronium

    Analgésiques narcotiques

    méthadone

    Hypoglycémiants oraux

    chlorpropamide
    glyburide
    tolbutamide

    Psychotropes et antidépresseurs

    clozapine
    paroxétine
    quétiapine
    sertraline

    Vitamines

    vitamine D

    Acide folique

    acide folique

Interactions médicament-aliment

Selon les articles publiés dans la presse médicale, les concentrations plasmatiques de phénytoïne seraient plus basses que prévu chez les patients qui reçoivent des aliments ou des suppléments nutritifs par voie entérale. On conseille, par conséquent, de ne pas administrer la phénytoïne en même temps qu’une préparation de nutrition entérale.

Il peut être nécessaire de mesurer plus souvent la concentration plasmatique de phénytoïne chez ces patients.

Interactions médicament-herbe médicinale

On n’a pas établi s’il existe des interactions entre les plantes médicinales et la phénytoïne.

Effets du médicament sur les résultats des épreuves de laboratoire

La phénytoïne peut faire baisser la concentration plasmatique de l’iode protéique. Elle peut aussi abaisser sous la normale les résultats de l’épreuve de freinage à la dexaméthasone et de l’épreuve à la métyrapone. Elle peut également faire augmenter la concentration sanguine du glucose, de la phosphatase alcaline et de la gammaglutamyl-transpeptidase (GGT). Enfin, la phénytoïne peut modifier les résultats du dosage de la calcémie et des épreuves portant sur le métabolisme du glucose.

Effets du médicament sur le style de vie

On n’a pas établi s’il existe des effets de cette nature.

Nouveautés

Il n'y a aucune nouveauté actuellement

Communiquer avec l'Information pharmaceutique de Pfizer

Signalez un effet indésirable
1 866 723-7111